123451075

Thursday 6 February 2014

…ou le projet de la tordue ? Tout dépend du point de vue !
En effet, je n’ai toujours pas fini ma dernière couverture au crochet que déjà j’en commence une autre ! Enfin, disons que la précédente est finie depuis 1 an et demie, et qu’elle n’attend plus que je l’assemble : j’ai cousu 4 rangs d’hexagones sur 13, et j’espère avoir ce résultat final

Un dégradé de gris et de beige, comme les toisons dans les prés...

Un dégradé de gris et de beiges, comme les toisons dans les prés…

Bref, j’ai ça qui n’est toujours pas fini (c’est que c’est chiant à assembler les hexagones) et je commence déjà une autre couverture qui devrait m’occuper toute l’année ! C’est que parmi mes bonnes résolutions du nouvel an, il y a “utiliser les laines que je n’aime guère, au lieu de les laisser croupir au fond du placard”.
Et ça tombe bien, je n’étais pas seule avec cet objectif ! Or, une bonne solution pour évacuer ces laines, c’est de faire une couverture. Mais voilà, les couvertures, c’est beau, c’est chaud, mais c’est long, lonnng ! Pour tenir le coup, autant se fixer des règles de base pour n’avoir ni coup de mou ni coup de chaud et ne pas abandonner ce projet au bord du chemin et se perdre dans d’autres tricot. Le credo : “doucement, mais sûrement !”

Donc, j’ai une vingtaine de pelotes de Holst Garn, dans de très jolies couleurs. Mais voilà! Je n’aime guère cette laine en vêtements, elle me paraît trop rêche, même lavée, et je n’arrive pas à la supporter à même la peau. J’ai alors fait quelques tests de carrés unicolores au crochet pour être plus sûre de mener ce projet à son terme :

Le joli camaïeu de couleurs lumineuses !

Le joli camaïeu de couleurs lumineuses !

J’essaie d’en faire un carré par jour (30 minutes donc pour un carré de 8cm de large) pour obtenir une grande couverture de 150 sur 150 cm minimum. J’ai pris un peu de retard, mais le week-end je rattrape ce que je n’ai pu faire certains soirs, alors c’est encore contrôlable !
Au final, je devrais avoir une couverture un peu dans le même esprit que celle-ci, avec plus de couleurs. Voilà le résultat en milieu de semaine dernière:

Des plus, et des plus et encore des plus... De quoi positiver !

Des plus, et des plus et encore des plus… De quoi positiver !

Sunday 2 February 2014

Vous connaissez Deer and Doe ? Une très jolie marque française imaginée par Pachi-Pachi, avec des vêtements féminins, bien taillés pour des nénettes avec des formes bien partout qui n’ont pas le courage ou les connaissances pour corriger les patrons habituels.

Peu de temps après l’ouverture de la boutique, j’avais sauté sur deux patrons de robes, le Sureau et la Belladone, me disant que ce serait une bonne façon de me lancer dans la couture, avec un joli résultat comme carotte pour me faire tenir malgré mes ourlets pas droits et ma machine réglée en mode tortue pour remédier à ces ourlets ivres…

Plus tard, en traînant dans des lieux de perdition internétesques, je suis tombée sur ce tissu coloré de la marque Cloud9, Free as a bird. J’ai tout de suite voulu une robe dans ce tissu coloré et bien graphique comme j’aime !

Elles volent dans le ciel rouge les zhirondelles !

Elles volent dans le ciel rouge les zhirondelles !

Mais voilà, la machine ne sortait pas de sa cachette, la table ne se dégageait pas pour lui faire de la place, les craies et le papier de soie ne sautaient pas de leur carton. J’étais, mine de rien, pétrifiée à l’idée de me lancer. Il faut dire que tout ce que je sais faire ce sont des ourlets (pas droits, on le rappelle), des sacs basiques ou des rideaux de guingois. Je ne savais même pas recopier un patron, respecter une marge, sans parler du vocabulaire parfois obscur pour la néophyte.

Que faire, pour atteindre le Graal, et éviter de laisser les mites dévorer mon joli tissu? Ma solution a été de demander au Père Noël une journée de couture avec ma maman qui, elle, est une virtuose de la couture. Du coup en décembre, on a dégagé une journée rien que toutes les deux, avant que n’arrive le reste de la famille, pour faire la robe Sureau avec mes hirondelles rouges. Et voilà le résultat !

Ca y est, les hirondelles virevoltent autour du sureau !

Ca y est, les hirondelles virevoltent autour du sureau !

Je l’avoue, j’en ai bavé. Même si ma mère était là, qu’elle me corrigeait et me guidait avec patience (il en fallait par brassées !), même si le patron était marqué pour les débutants, j’en ai bien sué. C’est qu’il y a tant de choses à apprendre, qu’il faut être rigoureux et concentré, qu’il faut être régulier et savoir comment faire des fronces, comment coudre une fermeture éclair, comment vérifier que le patron coupé en miroir est bien régulier ou s’il y a des retouches de coupes à faire, etc. (j’ai quand même fini par bâcler les finitions – ça se voit pas puisque c’est dedans ^^)
Bref, c’est peut-être un patron pour débutants du fait qu’il y a assez peu de pièces à assembler, mais il faut quand même avoir des bases en couture vestimentaire je pense !

Du coup, la Belladone attendra un peu que je rassemble assez de courage et d’expérience pour la faire sans trop de souffrances. Je vais faire plus petit avant : le short Châtaigne, la jupe Chardon, le t-shirt Plantain, ça devrait être plus facile et moins long, non ?

Thursday 23 January 2014

Sorry, this entry is only available in Français.

Tuesday 21 January 2014

Sorry, this entry is only available in Français.

Sunday 19 January 2014

Sorry, this entry is only available in Français.

123451075